Mauvais vin

Mauvais vin

Le mauvais vin : aux mots fléchés ou dans le verre, il faut bien le reconnaitre. En effet, le vin peut disposer de certains défauts. C’est le cas, par exemple, du vin bouchonné. Mais comment utiliser un mauvais vin ? Certains nous dirons qu’un vin ne peut pas être mauvais. C’est faux. Le vin peut présenter certains défauts, issus de son vieillissement ou de sa confection.

Qu’est-ce qu’un mauvais vin ?

Voilà la question à laquelle vous vous efforcerez de répondre au cours de votre dégustation de vin. Porter un toast est naturellement une bonne initiative mais il s’agit maintenant de le faire avec un bon vin. Ainsi, comment pouvons nous différencier un bon vin d’un mauvais vin ?

D’où vient le mauvais vin ?

Un mauvais vin peut être le résultat de deux événements. En premier lieu, le mauvais vin peut venir d’une mauvaise vinification du vin : dans ce cas, les mauvais choix techniques ont été faits ou le vin n’a pas été fait tel qu’il aurait du l’être. Cette option est très rare si vous prenez le temps de bien choisir votre vin, et de le faire avec attention (ce que nous sommes sûrs). Le vin périmé peut aussi être le résultat d’une mauvaise conservation du vin.

Quels sont les défauts du vin ?

Le vin peut présenter plusieurs défauts assez facilement reconnaissables lorsque au nez ou en bouche lors de vos dégustations :

  • Oxydation : une bouteille ou un bouchon défectueux permet des échanges d’air avec l’extérieur, pouvant ainsi conduire à une oxydation du vin. Si un vin oxydatif est très bon, ce n’est pas souvent le cas des vins oxydés.
  • Vin bouchonné : le gout de bouchon est un défaut du vin qui est souvent dû à sa mauvaise conservation.
  • Vinaigre : le vin peut tourner au vinaigre, ce n’est pas pour rien que la racine du mot est équivalente. D’ailleurs, vous pourrez utiliser ce vin pour en faire du vinaigre justement (voir la partie ci après).
  • Gout de brulé ou odeur chimique : L’odeur ou le gout de brulé sont souvent le résultat d’une conservation du vin à une température trop élevée. La température d’une cave à vin est un élément crucial pour bien conserver le vin.

Si vous rencontrez ces défauts, le vin que vous vous apprêtez à déguster est mauvais. Mieux vaut donc le mettre de côté et vous tourner vers de nouvelles bouteilles.

Quoi faire avec un mauvais vin ?

Si le vin présente un défaut, vous pouvez commencer par lui laisser une seconde chance. Ainsi, vous pouvez essayer de laisser respirer pendant quelques heures. Cela permettra aux arômes d’évoluer. Vous pouvez également carafer le vin afin de lui donner l’opportunité d’obtenir plus d’oxygène. Ainsi, ces éléments pourraient vous permettre de lutter contre certains défauts d’un mauvais vin. Vous pouvez ainsi une utiliser cette carafe qui permettra au vin d’exprimer tous ses arômes.

D’abord, vous pouvez utiliser ce mauvais vin en cuisine pour différents plats. Une fois cuit, le vin change complètement de goût. Vous n’avez donc pas besoin d’utiliser un grand cru pour faire une belle sauce. Sinon, vous pouvez verser le vin dans le vinaigrier, attendre quelques mots et en profiter à nouveau au sein de vos salades.

Un mauvais vin aux mots fléchés

Mauvais vin est souvent une dénomination qui revient aux mots fléchés. Il existe plusieurs solutions en fonction de la longueur du mot recherché :

  • En 4 lettres : Piot
  • En 6 lettres : Bibine
  • En 7 lettres : Vinasse
  • En 7 lettres : Picrate
  • En 7 lettres : Rincure
  • En 8 lettres : Piquette

Il convient de souligner que l’expression mauvais vin donne souvent lieu au mot « piquette » : un synonyme recherché.

Laisser un commentaire