Vinifier le vin rouge

Vinifier le vin rouge

De la vigne à la bouteille sur votre table, le processus qui permet de faire du vin rouge s’appelle la vinification du vin rouge. Vinifier le vin rouge consiste à suivre une série d’étapes permettant d’obtenir un excellent élixir prêt à être dégusté. Nous vous proposons, dans cet article, de comprendre en profondeur le mécanisme de vinification du vin rouge. Naturellement, le processus utilisé pour vinifier le vin rouge n’est pas le même que celui utilisé pour vinifier le vin blanc. Ce dernier fera l’objet d’un prochain article.

Les étapes de la vinification du vin rouge

On compte plusieurs étapes pour vinifier le vin rouge : égrappage et foulage, macération, écoulage et pressurage, élevage, sulfitage, assemblage et filtration, et, pour finir, embouteillage.

Première étape : l’égrappage et le foulage

Juste après avoir été récolté pendant les vendanges, les grappes de raisins sont amenées au chai. Dès lors, deux opérations ont lieu pour vinifier le vin rouge.

D’abord, le personnel du chai procède à l’égrappage. Cette opération consiste en la séparation des baies de raisins des rafles. Cette étape n’est pas systématique. En effet, les rafles sont parfois conservées (en tout ou partie) pour permettre aux tanins de s’exprimer davantage.

Une fois l’égrappage réalisé, il est temps de passer au foulage. Il s’agit ici de procéder à l’éclatement des grains de raisins en les écrasant. Il est alors possible d’en extraire le jus, mais également, de laisser les tanins s’exprimer : ces derniers sont présents dans les rafles et dans la peau des baies.

Deuxième étape : la macération

La deuxième étape pour vinifier du vin rouge consiste en la macération. Pendant cette étape, le raisin est placé dans des cuves. Ces dernières peuvent être en bois ou en inox en fonction des techniques retenues et du résultat désiré. Il s’agit d’un moment particulièrement important dans la vinification du vin. Les cuves ont une température régulée. La durée de cette étape varie entre plusieurs jours et trois semaines.

Le fermentation alcoolique

La fermentation alcoolique a lieu pendant la macération. Il s’agit du processus qui permet de transformer les sucres présents dans le jus en alcool, grâce aux levures. Cette étape essentielle pour vinifier le vin rouge durent environ 10 jours. Pendant celle-ci, des levures sont parfois ajoutées pour permettre une fermentation plus efficace. Cette étape est également appelée la première fermentation (face à la seconde lors de l’élevage).

Le remontage ou pigeage

Pendant la macération, à l’intérieur de la cuve, les matières solides présentes dans le liquide remontent à la surface. L’accumulation de ces matières solides s’appellent le marc. C’est à l’intérieur de ce dernier qu’on trouve les pigments qui donnent sa couleur au vin rouge. C’est également au sein du marc qu’on trouve les tanins ainsi que certains arômes. Contrôler le marc est crucial pendant la vinification du vin rouge : il détermine en partie le caractère du vin. Pour faire en sorte d’assurer la meilleur extraction possible de ce marc, on pratique le remontage (aussi appelé pigeage).

La macération carbonique

Parfois, une autre technique est adoptée dans la vinification du vin rouge : la macération carbonique. Dans ce cas, les raisins sont insérés entiers dans une cuve pleine de gaz carbonique. A ce moment, l’alcool se développe au sein même des fruits. Ce processus est notamment utilisé dans le Beaujolais et donne une véritable souplesse au vin.

Troisième étape : l’écoulage et pressurage

Une fois la macération effectuée, deux options sont possibles pour récupérer le jus et continuer la vinification du vin rouge. D’abord, l’écoulage consiste à obtenir le jus par le bas de la cuve. Le pressurage, de son côté, correspond au fait de presser le marc pour récupérer l’ensemble du jus. Ce dernier procédé est plus utilisé pour obtenir des vins chargés en tanins. Les vins qui proviennent de l’écoulage sont appelés vin de goutte. De leur côté, les vins provenant du pressurage sont appelés vin de presse.

Quatrième étape : l’élevage

A l’issue de la précédente étape, l’élevage commence. La durée de l’élevage varie de quelques semaines à plusieurs années. Dans cette étape pour vinifier le vin rouge, le vin est placé dans des cuves ou dans des barriques. Au cours de ce processus, de nouveaux arômes apparaissent et le vin se rapproche de son caractère définitif.

élevage du vin - vinifier vin rouge

Par ailleurs, au cours de l’élevage, une seconde fermentation se déroule : la fermentation malolactique ; permettant ainsi d’obtenir un jus moins agressif.

Sulfitage, assemblage, et filtration : des étapes facultatives pour vinifier le vin rouge

L’étape précédente achevée, le vin est soutiré. En d’autres termes, il est changé de récipient pour évacuer les dépôts et levures. C’est à ce moment précis qu’il est possible d’ajouter du dioxyde de soufre dans le vin afin d’assurer une protection contre l’oxydation. Ce processus est appelé le sulfitage.

Par ailleurs, il est possible d’effectuer d’autres opérations avant de mettre le vin en bouteille. Il est ainsi possible de réaliser des assemblages de plusieurs cuvées, de rendre le vin plus éclatant ou de procéder à une filtration. L’ensemble de ces éléments n’est absolument pas obligatoire et dépend du type de vin souhaité, mais aussi de la philosophie de l’exploitant.

Dernière étape : l’embouteillage

Pour finir, la dernière étape pour vinifier le vin rouge : l’embouteillage. Le précieux jus est placé en bouteille. Un bouchon ferme celle-ci. Il rejoint ensuite une table ou une cave avant d’être dégusté autour d’une belle table !

Vinifier le vin rouge : les nouvelles méthodes

Ainsi, vous connaissez désormais en détail le procédé de vinification du vin rouge. Toutefois, il est possible d’opter pour de nouvelles méthodes pour vinifier le vin rouge. Avoir recours à ces nouvelles méthodes peut être nécessaire en raison de particularités locales mais aussi dans le but d’obtenir un vin particulier.

La thermovinification : nouvelle méthode de vinification

La thermovinification est une nouvelle méthode pour vinifier le vin rouge. Elle consiste à porter la vendange à 70°C avant de la presser. Une telle technique permet l’extraction des matières colorantes. Ainsi, avec cette technique, les étapes de la macération et de la fermentation se distinguent.

En conséquence, l’utilisation de la thermovinification pour vinifier le vin rouge permet d’obtenir des vins plus colorés, même à partir de fruits peu mûrs.

Vinifier le vin rouge avec l’enzymage pectolytique

D’autre part, les enzymes pectolytiques peuvent être utilisées pour vinifier le vin rouge. Ces dernières accélèrent la destruction des membranes des cellules du raisin. Ainsi, l’utilisation d’un tel procédé permet une diffusion plus importante des tanins. Toutefois, il n’est possible de réaliser ce process qu’au cours d’une phase précise de la vinification du vin rouge : durant la période de fermentation.

En conclusion, vinifier le vin rouge consiste à faire passer le raisin, puis le jus, par une série d’étapes. Ces dernières permettent de transformer un jus originel en un délicieux élixir via des fermentations, des macérations et l’élevage. En outre, la vinification du vin (et l’ensemble de ses composantes) peut avoir des impacts importants sur la qualité et le type de vin obtenu. La vinification du vin blanc ou du champagne n’est pas la même. Ces techniques feront l’objets de prochains articles.

Vous savez désormais tout pour ce qui est de vinifier le vin rouge. Nous espérons que vous êtes désormais familiers de cette notion qui fera surement l’objet d’un podcast sous peu !

Laisser un commentaire

Fermer le menu