Vin oxydatif

Vin oxydatif

Le vin oxydatif est issu d’une exposition à l’air pendant l’élevage. Ainsi, le vin oxydatif comporte des arômes particuliers (pomme, fruits secs, café, …). Pour obtenir un vin oxydatif, l’élevage se réalise dans des barriques non pleines et entreposés en plein air ou dans des bonbonnes exposées au soleil. On trouve de tels vins principalement dans le Jura, le Roussillon, en Espagne ou encore à Madère.

Qu’est-ce qu’un vin oxydatif ?

Pour comprendre ce qu’est un vin oxydatif, il faut d’abord être en mesure de le définir. En quelques lignes, vous deviendrez un spécialiste. Nous vous permettrons ensuite de comprendre les méthodes d’élaboration de ce vin. Pour finir, nous aborderons la conservation du vin oxydatif.

Définition du vin oxydatif

Le vin oxydatif est un vin ayant connu une oxygénation au cours de son élevage en ayant été au contact de l’air. Il se caractérise par des arômes très précis de pomme, de fruits secs, ou de café.

Comment élaborer un vin oxydatif ?

Il existe deux grandes méthodes d’élaboration de ces vins. Celles-ci varient en fonction des régions de production.

En premier lieu, le vin jaune et le xérès sont des vins de voile (expression désignant leur méthode d’élaboration). Un vin de voile est nécessairement un vin oxydatif, l’inverse n’est pas forcément vrai. Pour obtenir de tels vins, le liquide est d’abord placer dans des barriques. Pour les vins classiques, les barriques sont remises à niveau au fur et à mesure que le liquide s’en évapore (ouillage). En revanche, les vins oxydatifs ne bénéficient pas de ce procédé. En conséquence, ils sont de plus en plus au contact de l’air et le vin connait alors une oxygénation. L’élevage se poursuit pendant plus de 6 ans avant de pouvoir être mis en bouteille.

D’autre part, il existe une seconde méthode d’élaboration de ces vins (surtout utilisée pour le Maury ou le Rivesaltes). Cette méthode consiste à placer le vin dans des Dames-Jeannes et de les entreposer à l’extérieur. Exposées au soleil et aux variations de températures, ces bonbonnes permettent l’oxygénation du vin.

Conservation du vin oxydatif

Le vin oxydatif peut être conservé des dizaines d’années sans aucun problème. En effet, sa méthode de production le protège naturellement de l’oxydation, celui-ci ayant déjà été longuement au contact de l’oxygène. N’ayez donc pas peur d’en acheter des caisses et de les stocker.

Comment reconnaître un vin oxydatif ?

Le vin oxydatif est extrêmement reconnaissable. Ainsi, pour reconnaitre un tel vin, vous pouvez commencer par vous concentrer sur sa robe. En effet, celle-ci est généralement très intense et aux couleurs très particulières. Vous trouverez alors une couleur or pour les vins blancs et un rouge tuilé pour les vins rouges. De telles couleurs sont de très bons indices pour deviner l’origine de ce vin.

Par ailleurs, ce vin a un profil aromatique très reconnaissable. Au nez, vous découvrirez des pommes, des fruits secs ou du café. De tels arômes peuvent vous indiquer qu’il s’agit surement d’un vin oxydatif.

Pour finir, en bouche, ces vins se caractérisent surtout par un gras important. Avec ces vins, dites adieu à l’acidité. Vous sentirez une sensation de gras très présente en bouche et des arômes très persistants.

Si vous faites face à tous ces éléments, c’est que vous êtes surement en face d’un vin oxydatif. Vous n’avez alors plus qu’à en profiter et nous n’avons plus qu’à vous souhaiter de bien déguster ce vin.

Les accords mets et vins avec un vin oxydatif

Tout d’abord, avant de le déguster, pensez à aérer (et non carafer ce vin) au moins deux heures avant le service. La température de service idéale se situe autour de 14°C : un tel vin ne doit pas être bu trop froid.

Le vin oxydatif s’accorde très bien avec la volaille. Ainsi, un vin jaune du jura fera des merveilles face à une poularde ou toutes autres grosses volailles. Par exemple, vin jaune et chapon de Noël font un excellent accord. Il s’agit souvent d’un accord qui étonne les convives dans la mesure où ces vins sont encore peu connus. Il ne fait toutefois aucun doute qu’il permettront de vous régaler.

Côté fromage, le vin oxydatif fait aussi des merveilles. Accordez ce vin avec un vieux comté. Il n’y a rien à ajouter de ce côté si ce n’est qu’avec un tel fromage et un tel vin, vous ferez des merveilles. À vous d’essayer et vous nous en direz le plus grand bien.

Pour finir, en dessert, le vin oxydatif s’accorde avec du chocolat. De préférence, essayez de choisir un chocolat noir avec de belles notes d’acidité. Le gras du vin se mariera alors extrêmement bien avec ce dernier. Vous n’êtes pas obligé de choisir le chocolat tel quel, vous pouvez également le faire en mousse. Toutefois, veillez à ce que votre dessert soit suffisamment léger pour ne pas étouffer vos convives sous trop de matières.

Les vins oxydatifs les plus connus

Le Mas Amiel, situé dans le Roussillon, fait partie des vins oydatifs les plus connus. En particulier, le domaine expose ses bouteilles dans de grandes Dames-Jeannes correspondant à des bouteilles de 60 litres. Le vin reste alors en élevage pendant un an et est donc soumis à la lumière du soleil et aux variations de température. Cette méthode ancestrale d’élevage du vin permet d’obtenir des vins très particuliers reconnaissables parmi tous.

Le Jura est également connu pour ses vins jaunes. En particulier, Théodore, caviste du Barav, nous avait évoqué le domaine des Cavarodes par Etienne Thiebaud. Voilà de quoi assurer un grand régal. Pour finir, le Xérès (vin espagnol) est connu pour être un vin oxydatif très particulier et typique des régions de production.

Vous allez réaliser une dégustation d’un tel vin ? Envoyez nous un message pour nous tenir au courant de vos impressions. Nous les intégrerons naturellement dans cet article par la suite.


Le vin oxydatif n’a maintenant plus de secret pour vous. Nous sommes ravis. Toutefois, nous pouvons vous apporter beaucoup plus. Bonne nouvelle, vous pouvez rejoindre gratuitement le club et apprendre le vin simplement.

Rejoindre le Club de Vin sur Vin

Laisser un commentaire