You are currently viewing Où fait-on le meilleur vin en France ?

Où fait-on le meilleur vin en France ?

La France produit entre 43 et 50 millions d’hectolitres de vin par an, ce qui représente entre 5 et 7 milliards de bouteilles de vin. C’est près de 17% de la production mondiale de vin. Mais s’arrêter là, ce serait passer à côté des spécificités du vignoble français qui a le mérite d’être un des plus variés et surement le plus reconnu au monde.

Dans cette vidéo on va passer en revue les grandes régions viticoles de France. L’objectif est de vous donner un panorama de ce qu’il se fait en termes de vin en France et de mettre les bases sur ces différentes régions. La France est grande et vaste donc on va surement faire quelques raccourcis et ne pas rentrer dans le détail de certaines régions très précises mais ne vous en faites pas, ce sera l’occasion d’en faire des vidéos dédiées.

Bordeaux

On va commencer par Bordeaux. C’est là que beaucoup d’entre vous ont commencé leur voyage à la découverte du vin. Alors je sais, c’est une région qui est parfois montré du doigt et qui n’est parfois pas à la mode. Mais comme tout, il faut savoir faire preuve de nuances et les personnes que j’ai rencontré dans mon podcast en sont l’exemple.

Le vignoble bordelais représente 15% de la production totale de vin en France. La production est à 90% concentrée sur le vin rouge et on utilise principalement trois cépages : le Merlot, le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc.

On trouve aussi de superbes blancs à base de Sauvignon et Sémillon qui mériteraient d’être davantage connus ou adoptés. De mon côté, j’aime beaucoup les blancs de Pessac Leognan.

Bordeaux est aussi très connu pour certains de ses classements et appellations que vous avez forcément déjà aperçu comme les Grands Crus de 1855, le classement de Saint-Emilion ou encore les crus Bourgeois. On aura l’occasion de rentrer dans le détail de ces classements mais aussi dans ce qu’il se fait au dehors de ces classements dans une prochaine vidéo.

Champagne

On passe à un autre vignoble extrêmement connu en France, c’est bien sûr la Champagne. Vous en avez surement déjà croisé et dégusté au cours d’événements festifs, en apéritifs, en dessert, lors de diners, etc. C’est un vin pétillant à nul autre pareil.

Aujourd’hui, la Champagne c’est une production d’environ 300 millions de bouteilles qui sont consommés à 55% à l’étranger et à 45% en France. Il y a trois grands cépages en champagne qui sont le Pinot Noir, le Pinot Meunier et le Chardonnay.

Le Champagne est élaboré selon une méthode très précise qui s’appelle la méthode champenoise et qui se caractérise par une deuxième fermentation en bouteille, c’est d’ailleurs là que les bulles se forment.

De la même manière, la Champagne est une grande région viticole qui est pleine de diversité. Derrière cette région, se cache une variété de producteurs et d’approches différentes. On trouve aussi une variété de terroirs qui permettent de révéler la grandeur de certaines cépages.

On aura l’occasion de rentrer dans le détail également dans une prochaine vidéo car la champagne, c’est bien plus qu’un bouchon qui fait du bruit.

Bourgogne

On passe à la Bourgogne. La Bourgogne c’est une région un peu plus confidentielle et proche de la terre mais qui est absolument magnifique. Je vous recommande vraiment d’aller y faire un tour, de mon côté c’est un coup de coeur absolu et j’ai toujours le sourire quand j’y vais.

La Bourgogne c’est un vignoble qui s’étend du Nord au Sud sur une amplitude de 230 kilomètres. Ce qui laisse entrevoir des différences de climat et de terroir.

Le vignoble représente environ 30 000 hectares et produit chaque année, en moyenne, 185 millions de bouteilles. On y trouve bien sûr du blanc, à 60%, du rouge, pour 30% de la production et enfin du vin pétillant avec le fameux Crémant de Bourgogne pour 10% de la production.

Il y a 3 cépages principaux qui sont utilisés en Bourgogne : le Pinot Noir pour les rouges, le Chardonnay et l’Aligoté pour les blancs.

Alsace

On continue notre tour de France et on passe à l’Alsace qui est un vignoble encore méconnu en France mais qui gagnerait vraiment à être sur davantage de tables car on y trouve de vraies pépites.

Le vignoble produit environ 150 millions de bouteilles par an et à 92% des blancs avec des cépages comme le Riesling, le pinot blanc, le Gewurtztraminer, le Pinot Gris, le Sylvaner ou encore le Muscat. On y trouve aussi quelques rouges, sur du Pinot Noir, qui valent clairement le détour.

Ce que je trouve très marquant en Alsace c’est que le vignoble est très long mais pas large du tout. Sa largeur oscille entre 1,5 et 3 kilomètres et par contre il fait environ 170 kilomètres du Nord au Sud. On y trouve donc des variations de climat et de terroirs ultra intéressantes.

Jura

Le Jura est une toute petite région viticole. Elle ne représente que 2100 hectares et on y trouve des choses incroyables. Je n’y suis pas encore allé mais c’est programmé. La région produit environ 85000 hectolitres par an, ce qui équivaut à un peu plus de 11 millions de bouteilles.

Pour ce qui est des cépages, on y trouve du Chardonnay et du Savagnin pour les blancs ; et du Poulsard, du Trousseau et du Pinot Noir pour les rouges.

Le Jura est célèbre pour son vin jaune, un vin unique élevé sous voile de levure pendant au moins 6 ans et 3 mois, on y reviendra.

Savoie

De la même manière, la Savoie est une toute petite région viticole en France. Elle représente 2 100 hectares pour environ 12 millions de bouteilles produites par an. Les principaux cépages sont la Jacquère, l’Altesse (qu’on appelle aussi Roussette), la Mondeuse et le Gamay. Les vins de Savoie sont principalement blanc. Si c’est une petite région viticole, elle conserve énormément d’intérêt notamment raison de son climat montagneux.

Beaujolais

On passe au Beaujolais qui est forcément très connu au mois de Novembre pour la sortie du Beaujolais nouveau. Mais le Beaujolais va bien au delà de ça avec des vins qui sont extrêmement intéressants et avec lesquels je me régale très souvent. La production du Beaujolais est majoritairement rouge, à base de Gamay. Les 16 000 hectares du Beaujolais permettent de produire environ 133 millions de bouteilles par an.

Rhone

On entre à nouveau dans les grosses régions viticoles et c’est le cas du Rhone avec ses 71 000 hectares et ses 400 millions de bouteilles par an. On y trouve des vins d’assemblages pour les rouges, ce sera l’équipe Syrah, Grenache, Mourvèdre. Et pour les blancs, ce sera Viognier, Roussanne et Marsanne.

Le Rhône est une région très vaste avec des caractéristiques très différentes du Nord au Sud mais aussi avec des appellations très précises et des styles inégalés, en rouge comme en blanc. On en reparlera forcément, vous pouvez compter sur moi.

Loire

La Loire est une des régions viticoles qui m’impressionnent le plus par son étendue. Elle va de Nantes, sur l’Atlantique, jusqu’aux volcans de l’Auvergne. Autant vous dire que les vins y sont d’une diversité énorme. Avec ses 70 000 hectares et 530 millions de bouteilles produites par an, la Loire n’a pas fini de nous surprendre et de nous régaler.

Pour ce qui est des cépages, on trouve bien sûr le Chenin. On trouve aussi du Sauvignon blanc. Pour les rouges, c’est bien sûr le Cabernet Franc qui s’exprime en maitre dans cette région.

La Loire est souvent appelée le jardin de la France avec ses paysages pittoresques et ses châteaux. C’est absolument sublime et les vins sont clairement à la hauteur. Je n’y suis pas assez allé mais c’était à chaque fois un plaisir donc je vous recommande vraiment d’y faire un tour.

Languedoc

Direction le soleil et le Languedoc. C’est la pus grande région viticole en termes de surface avec ses 240 000 hectares et sa production annuelle, tenez vous bien, de 1,73 milliards de bouteilles. Côté cépage, on y trouve majoritairement des vins rouges et rosés. Ce sont principalement des vins d’assemblages avec les classiques Grenache, Syrah, Mourvèdre, Carignan pour les rouges. On trouve un peu de blanc avec du Chardonnay, Sauvignon et Viognier.

Sud Ouest

Quand je vous disais en introduction qu’on ne rentrerait pas dans le détails de tout les vignobles, ce sera malheureusement le cas pour le Sud-Ouest. Ses 60 000 hectares sont répartis dans des terroirs très variés. Le Sud-Ouest produit 400 millions de bouteilles par an. La région est connu pour être le berceau de nombreux cépages, dont bien sûr le Malbec qui est maintenant célèbre en Argentine.

On reviendra sur le Sud-Ouest, et j’espère que je vous y emmènerai, car c’est une région que j’aime beaucoup et dans laquelle il se passe de très belles choses donc on en reparlera sans aucun doute.

Corse

Bien sûr, je ne pouvais pas oublier la Corse. Pour commencer parce que je veux éviter les problèmes. Mais aussi parce qu’on y trouve des vins remarquables avec des cépages autochtones qui sont absolument délicieux. Et la plupart du temps c’est un rapport qualité-prix particulièrement intéressant et largement sous côté.

Le vignoble fait environ 7 000 hectares et permet de produire 40 millions de bouteilles par an. Pour les rouges, les cépages utilisés sont le Niellucciu, le Sciaccarellu et le Grenache. Pour les blancs, c’est principalement le Vermentino.

Impact du réchauffement climatique

Enfin, le réchauffement climatique impacte forcément la composition des vignobles et les méthodes de culture qui y sont choisies.

On nous parle de plus en plus de vignobles dans de nouvelles régions françaises. Pour certain, la Bretagne est le nouvel eldorado du vin, pour d’autres c’est le Nord de la France, voire même la Belgique. Rien n’est sûr à ce sujet mais c’est toujours un plaisir de découvrir des vins de nouvelles régions et de voir de nouvelles bouteilles rejoindre nos tables. J’avais d’ailleurs enregistré un podcast avec un vigneron belge qui nous raconte toute son aventure. Je vous mets le lien en description.

Laisser un commentaire