Le vin biologique

Le vin biologique

Le vin biologique, ou vin bio, correspond au vin dont la production respecte l’agriculture biologique. Pour obtenir ce label, un vin bio doit respecter l’agriculture biologique en viticulture (dans la vigne) comme en vinification (une fois en cave). Si vous vous posez la question : qu’est-ce qu’un vin biologique ? Vous êtes au bon endroit ! Nous vous donnons les réponses à toutes vos questions sur le vin bio.

Définition du vin biologique

La définition du vin bio est apparue en 2012. C’est à ce moment précis que l’on a décidé de prendre en compte le comportement dans les vignes et dans la cave. Ainsi, le vin bio correspond au respect de bonnes pratiques dans toute la chaine de production et vinification du vin. Les règles de production du vin bio sont présentes dans un cahier des charges de l’agriculture biologique.

Ainsi, ce cahier des charges interdit certaines pratiques. Par exemple, la désalcoolisation ou l’électrodialyse sont interdits. Toutefois, il est toujours possible d’ajouter des sulfites ou des copeaux de bois dans le vin bio.

Pourquoi le vin biologique contient-il des sulfites ?

Le vin contient des sulfites, voilà une indication souvent présente sur l’étiquette d’une bouteille. Toutefois, dans le cadre du vin bio, le taux de sulfites accepté est plus faible que dans les vins conventionnels. Ainsi, une teneur maximale en sulfites de 100 mg par litre pour le vin rouge bio et de 150 mg par litre pour le vin blanc bio est autorisée. Ces limites n’ont rien à voir avec celles autorisées dans le vin naturel.

Production de vin bio

La production de vin biologique augmente grandement au fur et à mesure des années. Ainsi, en 2019, la production de vin bio représente 12% de la surface agricole utile (SAU). Une telle surface représente 94 000 hectares, en progression de plus de 20% sur un an. Une telle progression est particulièrement encourageante et permet de palper le développement du vin bio en France. On peut alors trouver du vin biologique Bordeaux, comme du vin bio Bourgogne ou dans le Languedoc et l’Alsace. Le vin bio est en progression constante sur tout le territoire. Cette progression du vin bio en France ne devrait pas s’arrêter. En effet, en 2018, les surfaces en conversion ont augmenté de 63% : de quoi garantir une belle progression du vin biologique.

La France n’a pas à rougir de sa position dans la production de vin bio dans le monde. En effet, le vignoble français est le troisième producteur de vins biologiques après l’Espagne et l’Italie.

La consommation de vin bio

Le vin bio séduit de plus en plus de consommateurs. Selon une étude menée par l’Agence bio, près d’un français sur deux souhaite voir un développement de l’offre de vins biologiques. Pour 41% des français, le caractère biologique du vin est un critère d’achat. Il s’agit d’un critère d’autant plus important chez les plus jeunes consommateurs. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’étude sur le site de l’Agence Bio.

Il convient de noter que la progression du vin bio dans la consommation des français n’est pas prête de s’arrêter. En effet, comme le souligne Krystel Lepresle, déléguée générale de vin et société, dans notre podcast sur le vin, les habitudes de consommation des nouvelles générations se tournent davantage vers le vin bio. Partout en France, on voit même apparaitre et se développer des salons et des dégustations uniquement dédiés au vin biologique. Si vous voulez déguster du vin bio et découvrir cet univers, vous savez donc où aller.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Vous êtes très spécial à nos yeux. 

Et pour vous remercier de votre lecture, nous avons un cadeau à vous offrir ! 🎁 Laissez nous votre email et vous recevrez gratuitement une fiche de dégustation.