Vin IGP

Vin IGP

Au moment de lire une étiquette de vin, vous voyez apparaitre la mention d’une IGP (Indication Géographique Protégée). Vous vous demandez alors « qu’est-ce qu’une IGP ? ». Un vin IGP est un vin produit en France, respectant un cahier des charges précis, et ayant obtenu un avis favorable de l’INAO après avoir fait une demande. À l’origine, cette appellation était davantage réservée aux produits alimentaires. En effet, elle n’est utilisée dans le vin que depuis 2009.

Zones de production du vin IGP en France

Dans la définition d’un vin IGP, on trouve sa zone de production. En effet, pour bénéficier d’une IGP, il faut nécessairement que le vin soit produit dans certains endroits particuliers. Globalement, six zones de production concentrent la majorité des vins bénéficiant d’une IGP en France.

D’abord, près de 75% de la production de vin dans le Pays d’Oc bénéficie d’une indication géographique protégée. Le sud est de la France n’est pas en reste avec près de dix départements couverts par une IGP autour de la Méditerranée. On trouve également des IGP dans le Comté Rhodanien et le Comté Tolosans. Pour finir, l’Atlantique et le Val de Loire sont connus pour leur IGP.

Par ailleurs, il faut noter que chacune de ces IGP bénéficient d’IGP plus restreintes correspondant véritablement au bassin de production.

Cahier des charges du vin IGP

L’obtention d’une IGP est réalisée à la suite d’une procédure précise. Ainsi, il est possible de trouver sur le site de l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) un guide à destination du demandeur d’IGP. De manière générale, pour qu’un producteur de vins puisse bénéficier d’une IGP, il faut respecter un cahier des charges assez précis. Un contrôle de la qualité des vins est également prévu.

Il convient toutefois de noter que le cahier des charges pour une IGP est beaucoup moins contraignant que le cahier des charges d’une AOC (Appellation d’origine controlée). En effet, il n’y a pas de délimitation parcellaire en IGP et la liste des cépages autorisés inclut parfois des cépages étrangers à la région de production. Voilà des éléments particulièrement intéressants au moment de choisir votre vin. Vous pourrez également utiliser ces éléments au moment de déguster un vin. Il y a aujourd’hui plus de 150 vins qui bénéficient d’une IGP.

Le vin de pays : prédécesseur du vin IGP

Le vin IGP date de 2009. Avant lui, on trouvait les vins de pays. Le vin de pays est créé en 1968. L’objectif était de mettre en lumière le travail des vignerons qui ne bénéficiaient d’aucune appellation d’origine. En 2009, l’IGP remplace le vin de pays. Chacun des vins qui bénéficiait de cette appellation est alors soumis à un cahier des charges précis. Ainsi, entre 2009 et 2011, les vignerons pouvaient se mettre en conformité avec le cahier des charges pour avoir un vin IGP.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

Vous êtes très spécial à nos yeux. 

Et pour vous remercier de votre lecture, nous avons un cadeau à vous offrir ! 🎁 Laissez nous votre email et vous recevrez gratuitement une fiche de dégustation.