Les défauts du vin

Les défauts du vin

C’est parti pour le 12e épisode du Club dans lequel nous allons découvrir les défauts du vin. L’objectif, à la fin de cet épisode, est de pouvoir facilement reconnaître ces défauts lors de vos prochaines dégustations.

Avant de nous plonger dans ces éléments, si c’est la première fois que vous écoutez ce podcast, il existe 11 autres épisodes que vous pouvez déguster juste après celui ci.

Si vous aimez ce podcast, pensez à lui mettre 5 étoiles sur Apple Podcast, c’est l’élément le plus important pour le faire monter dans les classements.

Pour finir, si vous ne voulez plus manquer aucun épisode du Club, et rejoignez gratuitement le club. Maintenant que nous en avons fini avec tout ça, et que vous vous êtes abonnés, mis 5 étoiles et laissé un petit message gentil, passons à l’épisode sur les défauts du vin.

Les défauts du vin : une question de perception

Avant de rentrer dans le fond du sujet sur les défauts du vin, il convient de souligner qu’ils sont une affaire de perception. En effet, nous avons tous une perception différente du vin et un seuil à partir duquel nous considérons qu’il s’agit d’un défaut. C’est particulièrement le cas sur l’acidité du vin. Chacun peut avoir une échelle qui lui est propre. Je ne vais donc pas émettre de jugement définitif dans cet épisode et c’est à chacun d’entre vous de faire le test en fonction de ce que vous ressentez.

Par ailleurs, si par malheur vous ouvrez une bouteille de vin qui présente un défaut, essayez de la faire gouter à vos amis. Et vous verrez que tous n’ont pas la même réaction.

Pour finir, le défaut dans un vin ne veut pas forcément dire que vous faites face à un mauvais vin. En effet, chaque bouteille est différente et il peut arriver d’avoir un vin bouchonné. Ne soyez donc pas forcément définitif.

Toutefois, si vous écoutez ce podcast c’est que vous vous demandez “quels sont les défauts du vin ?”. Découvrons maintenant les trois types de défauts du vin : les défauts visuels, les défauts olfactifs et les défauts gustatifs.

Rejoindre le Club

Les défauts visuels du vin

Le vin peut présenter des défauts visuels. En premier lieu, il peut être effervescent. Rien de grave si vous dégustez un Pet Nat ou un champagne. Mais ça l’est beaucoup plus si vous êtes en train de boire un vin tranquille. Si le vin que vous dégustez présente des bulles, c’est parce qu’il a commencé une deuxième fermentation dans la bouteille. Vous pouvez toujours faire le test mais il y a peu de chance pour que ce soit très bon.

Par ailleurs, le vin peut être trouble et présenter des particules. Celles-ci peuvent être d’une couleur légèrement marron. Dans ce cas, cela signifie que les raisins ont du être récolté un peu tard. Si ces particules sont bleues ou blanches, c’est synonyme d’une mauvaise vinification ou d’un mauvais entretien des outils de vinification. Dans tous les cas, ce n’est pas bon signe.

Les défauts olfactifs

D’autre part, les défauts du vin peuvent également être olfactifs. Ainsi, il existe de nombreuses odeurs que vous pouvez reconnaître et qui ne sont pas forcément bon signe pour votre dégustation.

Les différents défauts olfactifs que vous pouvez reconnaître sont :

  • L’odeur de bouchon : la mauvaise qualité du bouchon a contaminé le vin. Vous risquez de boire un vin bouchonné ;
  • Une odeur de renfermé avec des arômes d’oignons ou de moisi, généralement due à un excès de soufre ;
  • Une odeur d’oxydation avec des arômes de noix et de pommes très mûres due à un contact trop important entre le vin et l’air ;
  • Une odeur de vinaigre qui est le résultat d’une très grande oxydation.

Dans tous ces cas, il y a de grandes chances pour que vous soyez face à un vin périmé. Il ne vous reste qu’une seule option : ouvrir une autre bouteille.

Les défauts gustatifs du vin

Pour finir, tous les défauts que vous pouvez percevoir lors de l’examen olfactif du vin se ressentiront normalement au moment de déguster le vin. Ainsi, le goût de bouchon ou de vinaigre reflète les défauts que vous aurez senti précédemment.

En bouche, le vin peut présenter d’autres défauts comme une trop grande amertume ou un goût de bois trop prononcé. Le premier de ces défauts est dû à une trop grande présence de matière végétale lors de la vinification et le second à un élevage dans des fûts de chêne mal entretenus.

D’ailleurs, si vous ne savez pas ce que signifie vinification ou élevage en fûts de chêne, je vous invite à écouter l’épisode sur comment faire du vin. Il devrait répondre à toutes vos questions.

Comment reconnaître les défauts du vin ?

Pour finir, vous vous demandez comment reconnaître les défauts du vin ? La réponse est en fait assez simple. Il faut déguster encore et encore. À force de déguster, vous prendrez l’habitude de découvrir de nouvelles choses, et, surtout de les reconnaitre. Vous sentirez alors très vite quand un vin présent un défaut.

Et voilà, bravo, vous connaissez maintenant tout sur les défauts du vin. Nous avons encore vu que le vin n’est pas une boisson comme les autres. Son analyse est pleine de subtilités que vous venez de comprendre grâce à ce podcast. Apprendre le vin est crucial pour pouvoir enfin en profiter pleinement. Je vous donne donc rendez vous au prochain épisode. En attendant, pour poursuivre vos efforts d’apprentissage du vin, rendez vous dans le club. En vous inscrivant, vous pourrez être averti des prochains épisodes et avoir tous les bonus qui y sont associés et apprendre le vin simplement. C’est gratuit, c’est intéressant et si jamais vous changez d’avis, vous pourrez vous désabonner quand vous le souhaitez. Alors foncez vous inscrire juste après cet épisode à notre club.

Rejoindre le Club

Comme vous, je suis passionné par le vin. Au travers de ce podcast, j’essaye de transmettre cette passion et la connaissance du vin. Ça m’aide donc beaucoup si vous prenez quelques minutes pour laisser la note de 5 étoiles à ce podcast sur Apple Podcast. Vous pouvez aussi laisser un petit commentaire sympathique. Je vous invite donc à le faire maintenant que l’épisode est fini.

Laisser un commentaire