Vin muté

Vin muté

Un vin muté est un vin dont la fermentation a été stoppée par l’ajout d’une eau de vie. Un tel processus permet de conserver un haut taux de sucres. Ainsi, les vins mutés sont généralement servis en apéritif ou en fin de repas pour le fromage et le dessert. Partons à la découverte du vin muté.

Qu’est-ce qu’un vin muté ?

Le vin muté désigne un vin auquel on ajoute une eau de vie. Ce procédé met fin à la fermentation alcoolique. Ainsi, il permet de conserver un taux important de sucres. Il existe deux types de vins mutés : le vin doux naturel et le vin de liqueur. La différence entre ces derniers résident dans le moment où la fermentation est stoppée.

Parmi les vins mutés, on trouve : Le Pineau des Charentes, le Banyuls, le Rivesaltes, le Maury, le Porto ou encore le Muscat. Les vins mutés sont souvent élevés en fut. Ainsi, ce procédé permet à ces vins de développer une palette aromatique très intéressante.

Comment faire un vin muté ?

La question de comment faire un vin muté est souvent abordée. D’ailleurs, on en parle dans l’épisode du club sur comment faire le vin. Cela étant dit, il existe deux grandes techniques pour procéder au mutage. Le mutage désigne le fait de stopper la fermentation pour conserver les sucres résiduels. Ces deux techniques correspondent aux deux familles du vin muté :

  • Pour les vins doux naturels, l’alcool est ajouté pendant la fermentation. En ce sens, la fermentation a pu commencer et est stoppée par l’ajout de l’eau de vie. La définition des vins doux naturels peut être trouvée à l’article 416 du code général des impôts.
  • Pour les vins de liqueur, l’alcool est ajouté au début de la fermentation. En ce sens, le vin de liqueur conserve l’intégralité du sucre du raisin car le mutage est effectué avant même que la fermentation ait pu commencer. Ainsi, le niveau d’alcool au sein du vin de liqueur ne dépend que de celui de l’eau de vie ajoutée.

D’où vient le vin muté ?

L’histoire des vins mutés remontent à de nombreuses années. On trouve les premières traces des vins mutés au 13e siècle. En effet, c’est Arnaud de Villeneuve qui aurait trouvé la technique du mutage. Celle-ci permettait d’améliorer le transport des vins. Par ailleurs, une autre légende raconte, qu’au 16e siècle, un ouvrier a versé du vin nouveau dans un fut qui contenais encore du Cognac.

Toutefois, si une chose est sûr, c’est que le berceau d’apparition du vin muté se situe autour du bassin méditerranéen. Vous pouvez donc partir à la découverte des vins mutés et voyager sur les bords de la Méditerranée.

Quel vin muté choisir ?

Il existe une grande diversité de vins mutés. Ces derniers sont tous très différents les uns des autres. Ainsi, poser la question « quel vin muté choisir ? » pourrait revenir à poser la question « quel vin rouge choisir ? ». La bonne réponse de vos goûts et de ce que vous avez envie de découvrir.

Toutefois, nous n’allons pas vous abandonner comme ça. Ainsi, du côté des vins doux naturels, vous pouvez déguster : le Muscat de Beaumes-de-Venise, le Muscat de Frontignan, le Banyuls ou encore le Rivesaltes. Ces dégustations vous donnerons un très bel aperçu du paysage des vins doux naturels en France. Par ailleurs, si vous souhaitez découvrir les vins de liqueur, le Pineau des Charentes fait partie des flacons les plus emblématiques. Vous pouvez également vous orienter vers le Floc, le Pommeau ou le Macvin.

En conséquence, vous aurez compris que le vin muté vous réserve encore de belles surprises et de belles dégustation. Original, il permet d’exprimer une palette aromatique différente de celle que nous connaissons actuellement et vous devriez vous régaler.

Laisser un commentaire