Robert Parker

Robert Parker

Robert Parker. Vous avez déjà forcément entendu ce nom si vous vous intéressez au vin. En effet, Robert Parker fait partie de ces noms qui comptent et qui ont de l’influence dans le monde du vin. Mais au final, qui est Robert Parker ? Partons à la découverte de ce critique de référence dans le monde du vin.

Qui est Robert Parker ?

Robert Parker est né le 23 juillet 1947 aux États-Unis. Il est un critique de vins de référence aux États-Unis et dans le monde entier. Il a exercé pendant 10 ans le métier d’avocat avant de se consacrer pleinement à sa passion : le vin. Une anecdote intéressante est que le nez et le palais de Robert Parker sont assurés pour plusieurs millions de dollars. Après tout, ces derniers sont son unique outil de travail : c’est bien compréhensible.

Une des forces et des innovations de Robert Parker est son indépendance. En effet, les vins sont toujours dégustés à l’aveugle et notés sur 100 ce qui permet une vraie précision dans la notation effectuée.

Les scores de Robert Parker

Les scores attribués par Robert Parker à un vin varient de 50 à 100. Ces scores sont véritablement devenus un standard dans le milieu du vin. Bien entendu, il est important de ne pas s’arrêter simplement au score Robert Parker : de nombreuses dégustations sont accompagnées d’un commentaire très intéressant à lire. En effet, ce dernier donne de nombreuses informations et est souvent très utile à la bonne compréhension du vin.

Voici une liste pour vous aider à interpréter les score de Robert Parker. Ainsi, Robert Parker décrit les scores de la façon suivante :

  • 96 – 100 : Le vin est exceptionnel. Il représente parfaitement son terroir et est un classique pour son type. On peut accepter de payer plus chers ces bouteilles vraiment incroyables.
  • 90 – 95 : Le vin est très bon. Il vaut clairement la peine d’être acheté, ouvert et dégusté.
  • 80 – 89 : Le vin est légèrement au dessus de la moyenne. Ne vous attendez à rien d’exceptionnel mais vous aurez une bonne bouteille que vous pourrez facilement boire.
  • 70 – 79 : Le vin ne présente pas de défauts majeurs. Il s’agit d’un vin bien fait.
  • 60 – 69 : Le vin est en dessous de la moyenne et présente des défauts importants.
  • 50 – 59 : Le vin n’est pas acceptable, voire c’est un mauvais vin.

Certains scores sont indiqués entre parenthèses. Un tel affichage vient du fait que le vin a été testé alors qu’il était encore en barrique. Il était alors impossible de donner une note précise, d’où la présence d’un intervalle entre parenthèses. Par ailleurs, les scores suivis du symbole « + » indique un potentiel d’augmentation du score dans les prochaines années grâce au vieillissement de la bouteille. Pour finir, certains scores sont accompagnés du symbole « ? ». Celui-ci indique un résultat peu habituel et qu’il faudrait de plus amples dégustations pour assurer le score.

Pourquoi les notes sont elles importantes ?

Comme indiqué, Robert Parker attribue différentes notes à l’issue de ses dégustations. Toutefois, pourquoi ces notes sont elles importantes ? En réalité, les notes attribuées par Robert Parker ont une influence importante sur la commercialisation du vin. Découvrons donc comment ces notes influent sur la vente du vin et quelles sont les limites d’une telle notation dans le milieu du vin.

L’importance des scores Robert Parker

Les notes de Robert Parker sont particulièrement importantes dans le milieu du vin. Celles-ci sont des références pour tous les consommateurs. De nombreuses notes sont utilisées par les domaines pour communiquer sur la qualité de leur vin. En outre, ces notes sont souvent cruciales pour les vendeurs de vin : que ce soit en ligne ou dans les cave, elles sont souvent utilisées pour démontrer la qualité d’un vin. Les notes attribuées sont clairement devenues un argument marketing pour vendre le vin. Par ailleurs, ces notes influent grandement sur le prix de bouteilles de vin. Il s’agit donc d’un élément intéressant à scruter pour ceux qui souhaitent investir dans le vin.

Limites et controverses

Les scores attribués par le célèbre critique américain posent toutefois quelques questions et connaissent quelques limites. Premièrement, ces scores posent la question de l’uniformisation des vins. En effet, étant donné que le gout de quelques personnes influe de manière importante sur l’offre et la composition du marché, on peut craindre une uniformisation des vins pour plaire au critique. Ainsi, les détracteurs du célèbre critique lui reproche une uniformisation planétaire du vin qu’on appelle également la Parkerisation, en hommage.

Pour poursuivre sur la découverte de Robert Parker, vous pouvez vous rendez sur son site web. Si vous souhaitez aller plus loin dans votre découverte du vin et comprendre vraiment ce que vous buvez, rejoignez le club de Vin sur Vin.

Rejoindre le Club de Vin sur Vin

Laisser un commentaire