Vin cuit

Vin cuit

Vin cuit : vous en avez forcément déjà entendu parler. Mais au final savez vous qu’est-ce que le vin cuit ? La réponse ne va pas de soit. Un indice : il ne s’agit pas d’une bouteille de vin qu’on aurait mis au four. De la même manière, le vin cuit ne désigne pas les vins mutés avec lesquels on fait souvent l’amalgame. Oubliez donc Porto, Rivesaltes ou Banyuls.

Qu’est-ce que le vin cuit ?

Avant de l’évoquer plus en détails, il faut d’abord comprendre ce qu’est le vin cuit. Plongeons alors dans les origines de ce produit. Nous vous donnerons ensuite quelques exemples de bouteilles que vous pourrez déguster.

Les origines

Le vin cuit est un produit typique de la Provence. Dans cette région, il accompagne très souvent les desserts lors des fêtes de fin d’année. En effet, nous l’évoquerons plus loin : il s’agit d’un vin de dessert qui accompagnera parfaitement les douceurs de fin de repas. Il s’agit d’une vieille tradition dont on trouve les premières traces dès le 18e siècle. Le vin cuit est bu lors de la cérémonie du « cacho-fio ». Il rejoint ensuite naturellement la table des 13 desserts comme un accompagnement parfait.

Par la suite, il connait un oubli partiel autour des années 1950 pour revenir en puissance à la fin du siècle en étant à nouveaux proposés par certains domaines : pour le bonheur de nos papilles.

Quelques exemples de ce vin

Pour vous donner une idée de quelques références dans le domaine. Il ne fait aucun doute que ces quelques vins pourront vous accompagner dans vos prochaines dégustations :

Il en existe bien d’autres et si votre favori n’est pas dans cette liste, n’hésitez pas à nous contacter. Nous serons ravi de le gouter et de l’ajouter à cette liste.

Comme faire du vin cuit ?

Comme pour le vin classique, il faut d’abord presser le raisin. Le moût obtenu, c’est-à-dire le jus de raisin, est ensuite chauffé dans la cuve. L’objectif est de permettre une concentration des arômes et des sucres. Pour autant, il faut veiller à ne jamais mener le moût à ébulition. Cette cuisson avant fermentation est l’élément crucial dans le développement de ce vin.

Pendant ce processus, une importante écume se forme à la surface de la cuve : elle est régulièrement enlevée. Une fois que la moitié de la cuve s’est évaporée, on laisse le vin se reposer. C’est à ce moment là qu’il connait une fermentation pour devenir du vin cuit. La fermentation est longue et naturelle. Elle s’arrête quand le degré d’alcool atteint environ 15°. Le vin cuit connait ensuite un élevage en barrique pendant plusieurs mois.

Naturellement, le vin cuit est ensuite mis en bouteille et arrive sur nos tables. À vous désormais de le déguster et de l’utiliser. Se pose alors la question de que faire avec.

Que faire avec du vin cuit ?

Il s’agit d’un vin dessert avec un beau niveau de sucres. Consommez le frais : autour des dix degrés. En particulier, fruits rouges et chocolats se marieront parfaitement avec ce vin. Par ailleurs, il convient de souligner que vous pouvez aussi utiliser ce vin en entrée avec du foie gras par exemple. Pour finir, le vin cuit est parfois utilisé pour le déglaçage de certaines viandes. Ainsi, vous pourrez associer ce vin avec différents mets. À vous de trouver l’accord qui ira avec ce vin.


Vous souhaitez en savoir plus sur le vin et enfin ne plus être perdu devant les rayons énormes de bouteilles ? Bonne nouvelle, vous pouvez rejoindre gratuitement le club et apprendre le vin.

Rejoindre le Club de Vin sur Vin

Laisser un commentaire